Résoudre le problème  de l'eau potable

Le contexte :

Depuis le 28 juillet 2010, l'accès à l'eau potable est reconnu comme un droit fondamental par l'ONU.

A Madagascar : seul 48 % de la population malgache a accès à l'eau potable. Les femmes et les filles sont particulièrement touchées car elles assument la plupart des tâches dans ce domaine. Des installations sanitaires en eau allègent leur travail, permettent aux filles d'aller à l'école et aux parents de consacrer plus de temps aux cultures. Plus de rendement, plus de revenu. Pour les enfants, cette eau potable diminue aussi les risques de contracter des maladies digestives et cutanées.

A Mantasoa, à ce jour, 2 seuls Fokontany (quartiers) ont accès à l'eau potable.

 

 

La ville d’Auch a voté le 3 Novembre 2014 un projet de coopération décentralisée avec la commune de Mantasoa à Madagascar, dans le domaine de l'assainissement et de l’alimentation en eau potable.

 

Voir le site de la mairie d'Auch 

 

 

La presse s'en est fait écho dans le Gers :

La Dépêche, ici et ici

Sud-Ouest, ici

 

mais aussi à Madagascar, sur le site Madaplus

 

Les solutions : des citernes, des bornes fontaines, des blocs sanitaires