Réhabiliter le Centre de Santé de Mantasoa

Mantasoa se situe à une soixantaine de kilomètres, à l'est de Tananarive, direction Tamatave. A Majankandriana, vous quitterez la nationale goudronnée pour une route en mauvais état. Vous pouvez également prendre la "piste Jean Laborde" en passant par Ambatomanga.

 

2018 quatrième tranche : logement du personnel médical

2017  troisième tranche : local des familles et aménagement du bureau du 2e médecin

2016  deuxième tranche : les sanitaires et la réserve d'eau

2015  première tranche : la maternité et l'infirmerie

2017 3ème tranche de travaux : construction de la Maison des familles, l'ancienne s'étant effondrée au moment du cyclone de 2012.

Elle abrite les familles qui accompagnent les malades et les accouchées. Ce sont elles qui veillent sur eux et les nourrissent.

Une modification est également apportée au bâtiment de la maternité pour créer le bureau du nouveau médecin.

Le PV de fin de travaux est signé le 12 octobre 2017.

le bloc sanitaire et la réserve d'eau

28 novembre 2016 : réception des travaux par les Amis de Jean Laborde (France), lors de leur voyage à Madagascar, du 27 octobre au 15 novembre.

Analyse de Jean-Michel de Prada : 

Objectifs : Bilan et perspectives des travaux du CSB de MANTASOA.

 

1.     Nous nous sommes rendus à  Mantasoa le 28 Novembre 2016 pour réceptionner la 1ère tranche  des travaux. (Réhabilitation de la maternité).

Les travaux exécutés sur la structure sont conformes à nos attentes. Le matériel médical quant à lui n’a pas changé ; il parait toujours aussi vétuste (stérilisateur, lits, bassine ou table dans la salle de travail)

Seul bémol, les accompagnants continuent de dormir dans la maternité et de stocker les marmites dans un coin du dortoir qui commence à se salir et il y a des fourmis.  C’était prévisible dans la mesure où il n’y a pas de solution provisoire en attendant la reconstruction du bâtiment réservé aux familles.

2.     Nous avons pu constater l’état d’avancement de la seconde tranche de travaux du CSB2. Ils ont été réalisés cette année (bloc sanitaire et réserve d’eau). 

La structure des sanitaires est terminée : c’est un modèle de toilettes qui est préconisé par le Ministère de l’eau et de l’assainissement malgache et donc recommandé par le Ministère de la santé.. la suite

 

 

 

 

 

11 février 2016

 

Procès-verbal de réception des travaux, en présence du médecin inspecteur de Manjakandriana, représentant le Ministère de la Santé, le personnel médical du Centre de santé, de stagiaires sages-femmes et de Naivo Ratsaramiafara (entreprise Ny Havana)

Novembre 2015 : l'intérieur du bâtiment est refait à neuf : carrelage et peinture. L'installation électrique a été revue.

 

 

 

A Mantasoa, les travaux ont commencé avec l'entreprise NY HAVANA, le 1er septembre 2015

Nous en sommes ravis!

 

 

octobre 2014 : le Centre de Santé de Base (CSB) de Mantasoa

le personnel soignant, les bâtiments, les logements,  le matériel

M. le Maire, M. le Médecin Chef, Mmes la Dentiste et Sage-femme, de gauche à droite.

Lors de l'assemblée générale du 7 juillet 2014, l'association Les Amis de Jean Laborde, parallèlement aux projets de la Ville d'Auch, a décidé de s'engager dans un projet de solidarité à Madagascar en apportant son aide aux habitants de la commune de Mantasoa.

Trois de ses membres, Jean-Michel de Prada (le trésorier), Philippe Braem et Anne-Marie Turon (la présidente) se sont rendus à Madagascar, du 4 au 17 octobre 2014. A Mantasoa, ils ont rencontré une nouvelle fois le maire, les élus locaux et visité les infrastructures locales : site « Jean Laborde » (maison de Jean Laborde et vestiges du centre industriel), écoles publiques, Lycée technique et enfin le Centre de santé.

Le Centre de Santé de Base niveau II (CSBII Mantasoa) est catégorisé de type II en raison de la présence de médecins : un médecin de médecine générale, une dentiste et une sage-femme payés par l'Etat, secondés par 3 personnes payées par la commune pour la pharmacie et le gardiennage.

Un seul bâtiment a déjà été rénové : il concerne le cabinet du médecin, celui de la dentiste et la pharmacie. Il dispose d'un peu de matériel, notamment un fauteuil de dentiste, mais souvent obsolète ou en panne.

Le 2e bâtiment qui concerne la maternité et l'infirmerie est particulièrement dégradé en ce qui concerne la toiture, le sol, les murs, l'éclairage.

Les latrines à la disposition des malades, de leurs familles et du personnel sont vétustes et sommaires, au milieu du terrain.

La cuisine destinée aux familles s'est écroulée au cours du cyclone de 2012.

Les logements du personnel ne disposent ni d'eau courante ni de toilettes.

 

C'est donc le Centre de Santé et en particulier le bâtiment de la maternité-infirmerie qui sera réhabilité, dès 2015.

La presse en parle!

La Dépêche du Midi 04/07/2015

 

Du culturel à l'humanitaire

Société - Amis de jean laborde

À la maternité de Mantasoa, une femme attend d'accoucher dans des conditions sanitaires d'un autre âge./ Photo ADJL
À la maternité de Mantasoa, une femme attend d'accoucher dans des conditions sanitaires d'un autre âge./ Photo ADJL

L'assemblée générale des Amis de Jean Laborde, dimanche 5 juillet, à Masseube, va marquer un tournant. Jusqu'ici cantonnée au domaine culturel, l'action de l'association va s'élargir désormais à la solidarité avec Madagascar. «Depuis 2015, nous aidons la commune malgache de Mantasoa, où Jean Laborde avait installé son industrie, explique Anne-Marie Turon, la présidente. Nous travaillons en parallèle de l'action de la mairie, qui apporte une aide en matière d'eau et d'assainissement.»

Priorité à la santé

Véritable relais de terrain, l'association a choisi de se concentrer sur la santé. «C'est une évolution naturelle, qu'on va mener dans le temps.» «Ensuite, nous nous pencherons sur le tissu économique, précise le trésorier, Jean-Michel De Prada, avec le montage de coopératives, etc. Mais l'impératif, c'est la santé.»

Le dispensaire de Mantasoa, avec ses toits en tôles, ses bâtiments effondrés par les cyclones, son lit de fer où les femmes accouchent sur une toile cirée, est la première cible. «Nous avons reçu l'appui d'une fondation d'entreprise gersoise, se réjouit la présidente. Ils ont retenu notre dossier, et le financement est acquis pour la première tranche, qui concerne la maternité. Le toit, le carrelage, etc.» Le feu vert malgache est arrivé le 16 juin, et en 15 jours, l'association a choisi les devis des entreprises malgaches, avec l'aide de sa «jumelle» sur place. «On a prévu 6 mois de travaux pour la première tranche.» Autre nouveauté pour les Amis de Jean Laborde, la mise en ligne d'un site internet. « le résultat offre une mine d'infos sur Jean Laborde, et la vie de l'association. Et bien sûr de très nombreux liens vers des pages concernant Madagascar, ses journaux, ses radios…» De quoi resserrer les liens entre les adhérents et faire connaître l'action de l'association.

A voir sur www.lesamisdejeanlaborde.fr